Satie et la Princesse de Polignac

Jean Wiener se souvient d’un dîner donné en l’honneur d’Erik Satie par la princesse de Polignac, auquel assistaient Colette, Anna de Noailles, Forain, Claudel, Gide etc. : »Et tout à coup,on a vu entrer ce petit professeur de mathématiques,Erik Satie.Il était en veston. Ses chaussures à boutons noirs étaient absolument blanches de poussière, car c’était le mois de juin. Satie relevait toujours le bas de son pantalon,de sorte qu’on voyait de petits poils au-dessus de ses chaussettes.Quand il a pénétré dans cet endroit sublime où l’élégance était à son comble, il a marché tout droit vers la princesse et lui a dit : « Mais princesse, vous ne m’aviez pas dit qu’il y aurait tout ce beau monde, moi qui suis venu en voisin! »
Et chacun savait que Satie venait de faire onze kilomètres à pied (il habitait Arcueil) pour arriver chez la princesse de Polignac.
Jean-Marie Drot, les Heures chaudes de Montparnasse,Paris, hazan,1995,p.135-136.
Source : les salons de la IIIe République. Anne Martin-Fugier.

Image

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s